Création

Nos Jardins

Spectacle de Papier Augmenté (création 2016)
Cycle « Monde de Papier »
Tout public à partir de 8 ans – Durée : 10 min

 

Au cours d’une brève performance, deux artistes aux doigts de fée procèdent à une «opération» en direct de livres d’anatomie. Une captation vidéo projetée sur grand écran permet de suivre leurs gestes minutieux : ils commencent par ouvrir au scalpel les torses de papier d’un homme et d’une femme. L’intérieur des cages thoraciques dévoilent des organes, un réseau d’artères, mais aussi des éléments inattendus : des fleurs d’un bleu sublime, des oiseaux multicolores, des animaux charmants, des ciels turquoise,… Autant de sentiments enfouis, d’émotions secrètes, de désirs d’harmonie : toute une moelle poétique délicatement extraite par les «chirurgiens» qui vont dessiner les contours d’un jardin d’Eden, en forme d’apothéose. Le son d’un cœur qui bat, la lenteur, les gestes précis des artistes propices à la contemplation donnent sa force et sa portée universelle à ce tableau d’un paradis. Une ode à l’amour, concentrée comme un poème haïku.

"10 minutes de poésie pure, de féérie, de délicatesse à fleur de doigts, de douceur à fleur de coeur"

Anne de Rancourt , La Semaine

Des livres « augmentés »

Nos Jardins est né à Bruxelles où la compagnie la Bande Passante a été sollicitée par le Fonds Erasme pour la recherche médicale et le Musée de la Médecine en 2016. Benoît Faivre et Tommy Laszlo se sont plongés dans les archives de ces institutions et ont été émus par la beauté des planches anatomiques, qui parlent de notre fragilité. En parallèle, ils avaient le désir de travailler sur l’objet livre en jouant de son volume et de son épaisseur. En artistes plasticiens, ils ont donc préparé deux ouvrages médicaux pour les transformer en livres «augmentés». La profondeur des pages recèle des images colorées comme des enluminures. Ces métaphores de papier deviennent les détails d’un tableau chatoyant mis en mouvement par la caméra dont l’image est projetée sur grand écran. Cette forme courte emmenée par une musique flamboyante va à l’essentiel : elle raconte la beauté qui, au fond, nous meut.

La rencontre de la science et de l’art

La Bande Passante envisage les «corps de papier» comme des espaces de poésie, des temples sacrés dont les artistes extraient les jardins secrets des hommes, des femmes et leurs rêves d’union. Benoît Faivre et Tommy Laszlo associent les images «objectives» de la science et des tableaux des grands maîtres de l’histoire de l’art. Les pages sobres des encyclopédies d’anatomie ancienne contrastent avec les toiles brillantes et vibrantes de Van Gogh, Cézanne, Bosch, du Douanier Rousseau ou de Klimt. Ceux-ci reflètent une intériorité humaine qu’aucune gravure scientifique ne peut justement représenter : les émotions et les pensées, les rêves et les aspirations des hommes et des femmes dans ce qu’ils ont de meilleur. En reprenant les gestes du médecin-chirurgien, les artistes unissent les revers d’une même médaille, la science et l’art, la réalité charnelle visible et le mystère sensible de l’âme humaine.

Coproduction

Fonds Erasme pour la recherche médicale (Bruxelles/Belgique)

Musée de la médecine (Bruxelles/Belgique)

Équipe de création

› Conception, écriture et réalisation : Benoît Faivre, Tommy Laszlo

› Création vidéo : Julien Goetz

› Création lumière : Marie-Jeanne Assayag-Lion

Contactez-nous

La Bande Passante
10, quai Paul Wiltzer 57000 METZ

Newsletter