Création

Au Fond

Dates à retenir

Dimanche 16 Septembre 2018
Centre Culturel 9-9bis, OIGNIES

Spectacle d’Objets Documentaire (création 2016)
Cycle « Mondes de Papier »
Tout public, à partir de 8 ans – Durée : 35 mn

 

Un historien effectue des recherches dans une salle d’archives. Il prend des notes et enregistre ses commentaires tandis qu’un archiviste lui apporte des documents sur les cités des Houillères – ces villes conçues d’un bloc dans les années 1960 pour abriter la vie des mineurs. Les écoles, les boutiques, les maisons d’ingénieur…, les voici qui se dressent sur la table sous forme de plans. Tandis que les statistiques et des témoignages historiques ravivent une épisode oublié de l’histoire sociale, un enregistrement décrit un drame survenu dans la famille du chercheur. La mort d’un enfant, dans une de ces maisons d’ingénieur, justement. Les documents prennent vie grâce au texte, au son, à la vidéo et à la relation sans mots entre le personnage de l’historien joué par Benoît Faivre et le manipulateur de documents incarné par Tommy Laszlo. Une adaptation fidèle et poétique du récit de l’historien Philippe Artières, qui nous parle du sens de son métier : «relier les vivants et les morts» pour aider les vivants à vivre.

.

Coproduction et soutiens

› Moselle Arts Vivants / Conseil départemental de la Moselle (création dans le cadre d’une «résidence artistique de territoire»)
› Archives industrielles et techniques de la Moselle, Saint-Avold

Équipe de création

D’après Au Fond, de Philippe Artières, publié aux édition du seuil (2016)
Conception, adaptation et réalisation : Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Tommy Laszlo
Interprétation : Benoit Faivre, Tommy Laszlo
Création lumière : Marie-Jeanne Assayag
Avec les voix de : Muriel Arnoud, Dominique Fabuel, Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Léon Frossard, Benoît Goetz, Tommy Laszlo
Création « after-effects » : Guillaume Leprévost

Des documents de l’histoire sociale

Ce spectacle de format court est né d’une résidence au centre des archives industrielles et techniques de la Moselle. Benoît Faivre et Tommy Laszlo se sont intéressés au fonds des Houillères du Bassin de Lorraine. Ils y ont trouvé de véritables trésors. Des milliers de plans réalisés par les architectes des cités ouvrières ont particulièrement retenu leur attention. Les artistes ont ensuite eu recours au geste simple du pliage mais aussi à la vidéo pour rendre vivants ces documents en noir et blanc, poursuivant leur démarche de « papier augmenté » initiée dans Villes de Papier. Cette fois, avec la technique du mapping vidéo, ils projettent des images en couleur et des silhouettes donnant l’illusion que les maisons miniatures sont habitées. Ces archives qui prennent vie racontent comment l’homme donne naissance à des cités – des cités qui cherchent aujourd’hui leur place alors que les mines ont disparu.

La rencontre avec un texte

L’intérêt de Benoît Faivre et Tommy Laszlo pour ces archives a croisé celui de Philippe Artières, historien au CNRS. Celui-ci a consulté les collections sur les Houillères de Lorraine pour écrire Au Fond (éd. du Seuil, 2016). Dans ce récit personnel, l’auteur met en dialogue des archives liées à l’histoire d’une cité minière et des documents familiaux. Les traces de vie publique et de vie privée se répondent pour donner le récit poignant d’une double disparition, celle d’un frère aîné et celle de la mine. La Bande Passante adapte ici son premier texte littéraire tout en poursuivant son cycle « Mondes de Papier » autour du document d’archives. Benoît Faivre incarne l’historien qui interroge le sens de sa recherche. Tommy Laszlo en documentaliste méticuleux est une présence silencieuse, qui pourrait être aussi celle du frère disparu. D’une manière générale, les artistes se reconnaissent dans la démarche de Philippe Artières : regarder les archives comme des éléments « vivants » et la recherche historique comme une nécessité pour comprendre le présent.

Contactez-nous

La Bande Passante
10, quai Paul Wiltzer 57000 METZ

Newsletter