Création

Cockpit Cuisine

Dates à retenir

Spectacle d’Objets Documentaire (création 2012)

Tout public à partir de 8 ans – Durée : 1h15 

 

Unique héritier d’un certain Marcel Blondeau, Marc Dabo accompagné de ses deux cousins s’est rendu dans la maison qui lui a été léguée. Il y a découvert des machines de cinéma d’animation extraordinaires. Tous trois reconstituent devant nous ce studio de tournage invraisemblable. Marcel Blondeau, modeste réparateur de télévision, utilisait tout ce qu’il trouvait : des assiettes-souvenirs à l’effigie des lieux touristiques d’Europe, des tuyaux d’évacuation des eaux usées, un réfrigérateur ou un batteur à manivelle. Les comédiens mettent en marche ces machines qui utilisent les techniques ancestrales du cinéma d’animation, l’incrustation vidéo, les principes du technicolor, et même des caméras endoscopiques, pour donner vie aux scénarios écrits par Marcel Blondeau. Peu à peu, dans ce jeu de piste, Marc Dabo découvre un secret de famille et la vie rêvée de ce parent méconnu, cinéaste de génie. Théâtre et cinéma en direct sont ici réunis pour explorer un continent perdu : celui de l’imagination.

Distribution :

Avec : Laurent Fraunié, Benoît Faivre, Francis Ramm
Direction artistique : Benoît Faivre Mise en scène : Harry Holtzman Texte : Benoît Faivre, Laurent Fraunié, Harry Holtzman
Conception et construction (dispositifs et images) : Marcel Blondeau, David Gallaire, Julien Goetz, Benoît Faivre, Tommy Laszlo, Thierry Mathieu, Frédéric Parison, Véronika Petit, Francis Ramm, La Boîte à Sel
Costumes : Dominique Fabuel

« L’ingéniosité et la richesse des manipulations d’images et d’objets, la mélancolie feutrée et la force poétique du récit, ainsi que la subtilité du jeu des 3 comédiens manipulateurs font de ce spectacle une exception bienheureuse dans le monde de la marionnette. A voir sans faute. »

Thierry Voisin , Télérama (TTT)

Un hommage à l’art brut

En résistance à notre société qui croule sous les produits marchands et nous transforme en consommateurs passifs, certains inventeurs réenchantent le monde. Par la grâce de la bidouille et de la poésie, détournant des objets anodins, ils ouvrent le chemin d’une liberté de penser et de donner corps à l’imaginaire. Benoît Faivre a voulu leur rendre hommage. Pour créer le personnage de Marcel Blondeau, il s’est inspiré de son grand-père et des bricoleurs de l’art brut tels le facteur Cheval qui a édifié son Palais Idéal avec des cailloux récoltés dans la campagne. Marcel Blondeau, simple électronicien, est lui aussi sorti des sentiers balisés : avec les moyens du bord, il a bâti l’œuvre d’une vie. Ses machines à images racontent une épopée naïve faite de romance, de voyages et d’aventures au bout du monde. Benoît Faivre ne manque pas de faire un clin d’oeil appuyé aux magiciens du cinéma des origines en particulier à Georges Méliès, ancien illusionniste, et père du cinéma de science-fiction avec son Voyage dans la Lune, en 1902.

Du cinéma en direct

Cockpit Cuisine marie théâtre et tournage de cinéma dans un spectacle follement audacieux. Nous assistons à une véritable prouesse technique : trois comédiens utilisent en direct cinq caméras, quatre ordinateurs et une dizaine de télévisions et d’écrans. Ils manipulent avec une précision d’horloger les éléments du
décor et des effets spéciaux «low tech». Le public assiste ainsi à toutes les étapes du processus : la transformation des meubles en dispositifs de projection, le détournement des objets du quotidien, le filmage et les coulisses en hors champs. La mise en scène du spectacle offre la possibilité de regarder simultanément la fabrication et le résultat projeté à l’écran, comme un film d’animation en direct. La caméra nous fait partager le point de vue du cinéaste absent qu’est Marcel Blondeau et nous fait entrer dans son imaginaire. Le spectacle inclut également une séquence de théâtre de papier à laquelle a contribué Tommy Laszlo : le point de départ d’un chantier artistique qui a donné le cycle «Mondes de Papier».

Coproduction

›Centre culturel André-Malraux, Scène nationale de Vandoeuvre
›Théâtre de la Madeleine, Scène conventionnée de Troyes
›Le Carreau, Scène nationale de Forbach et de l’Est Mosellan
›Le Théâtre Gérard-Philipe, Scène conventionnée de Frouard et du Bassin de Pompey
›Centre culturel Pablo-Picasso, Scène conventionnée d’Homécourt

Soutiens

›Direction régionale des affaires culturelles de Lorraine
›Conseil régional de Lorraine
›DICRéAM (CNC)
›Département de Meurthe-et-Moselle
›Ville de Nancy
›ONDA (Office nationale de diffusion artistique)
›Scènes du Jura, Scène conventionnée multisites de Lons-le-Saunier
›L’Arc, Scène nationale du Creusot
›Centre culturel Jean-l’Hôte de Neuves-Maisons
›Office municipal d’animation (OMA) de Commercy
›Communauté Emmaüs de Forbach

Contactez-nous

La Bande Passante
10, quai Paul Wiltzer 57000 METZ
Diffusion / Production 
clairegirod.diff@gmail.com

Newsletter